hall


hall

hall [ 'ol ] n. m.
• 1672, répandu v. 1868; angl. hall; cf. halle
Grande salle servant d'entrée, d'accès (dans un édifice public, une grande maison particulière). entrée, salle, vestibule. Hall d'hôtel. Le hall de la gare Saint-Lazare, dit salle des Pas perdus. Fig. C'est un vrai hall de gare ! se dit d'un lieu bruyant, passant. Hall d'entrée. Hall de château. antichambre. Le domestique montait « par le grand escalier du hall, vaste salle au plafond surélevé d'un étage » (Chardonne).
Grande salle destinée à différentes activités. Hall d'exposition. — ⇒aussi music-hall.

hall
n. m.
d1./d Vaste salle située à l'entrée d'une maison privée, d'un bâtiment public. Le hall d'un hôtel, d'une gare.
d2./d Vaste atelier. Hall d'assemblage d'une usine de construction aéronautique.
————————
hall
(Edwin Herbert) (1855 - 1938) physicien américain.
|| PHYS Effet Hall: apparition d'une différence de potentiel entre les bords d'une plaquette conductrice traversée par un courant et placée dans un champ magnétique.

⇒HALL, subst. masc.
A. — Salle située à l'entrée d'un établissement public ou privé ou d'une grande maison particulière. Hall d'entrée, de la banque, du château. Il monte à sa chambre. Il s'est plu à décorer le hall et l'escalier des portraits de tous ceux qui ont orné sa vie (MAUROIS, Disraëli, 1927, p. 330).
B. — Vaste salle très haute de plafond et comportant une large entrée. Le hall du café Luitpold était tout vide, on ne voyait que la plaine de marbre des tables, comme un cimetière anonyme, et un étudiant à cicatrices, la tête dépassant à peine, essayait seul d'y ressusciter (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 89). Cette maison ouverte à tous comme un hall de gare (BERNANOS, Mauv. rêve, 1948, p. 876). La vente systématique à bas prix a été tentée (...) par de grands magasins utilisant pour cela des entrepôts, des halls d'usines désaffectées (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1966, p. 596).
Prononc. et Orth. : [o:l] init. asp. à l'angl. ds tous les dict. BARBEAU-RODHE 1930 admet, en outre, une prononc. francisée [al] init. asp. À cette dernière prononc. correspond l'homon. halle. Au plur. des halls. Étymol. et Hist. 1. 1672 « maison, hôtel où s'assemblent les membres d'un corps de métier en Angleterre » (CHAMBERLAYNE, Etat Prés. d'Anglet., II, 164 ds BONN., p. 70); 2. a) 1872 « grande salle ou galerie d'un château (en Angleterre) » (TAINE, Notes Anglet., p. 58); b) 1879 « grande salle d'une demeure » (A. DAUDET, Rois en exil, p. 205). Empr. à l'angl. hall d'orig. ags. (cf. aussi fr. halle) désignant un vaste espace couvert, et, de là, toute grande salle, notamment les grands vestibules de certaines demeures, ainsi que tout immeuble ayant une telle salle (château, manoir, maison de réunion des membres d'un corps de métier, lieu de réunion de sociétés, etc. cf. NED, s.v. et MED). Fréq. abs. littér. : 366. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 24, b) 23; XXe s. : a) 699, b) 1 101. Bbg. BOULAN 1934, p. 110.

hall ['ol] n. m.
ÉTYM. 1671, Chamberlayne, en parlant de salles anglaises; répandu v. 1868; angl. hall, mot germanique. → Halle.
1 Grande salle où l'on a accès en entrant dans un édifice; vestibule de grandes dimensions, dans les édifices publics ou les maisons particulières. Entrée, salle, vestibule. || Une antichambre (cit. 4.1) qui ne méritait pas le nom de hall. || Hall carrelé, dallé; hall de marbre. || Escaliers, ascenseur, portes qui donnent dans un hall. || Attendre qqn dans le hall. || Hall d'hôtel (→ Couloir, cit. 4; faire, cit. 172), de mairie, de théâtre, de gare (→ Bivouac, cit. 3). || Le hall de la gare Saint-Lazare (à Paris), dit salle des pas perdus (→ Émigrant, cit. 1). || Hall d'accueil. || Invité qu'on accueille dans le hall (→ Brouhaha, cit. 4). || Groom (cit. 3), huissier, domestique qui prie un visiteur d'attendre dans le hall.
1 (…) les voyageurs que les employés faisaient descendre sur le ballast, et chassaient à travers les rails vers le hall d'arrivée.
Martin du Gard, les Thibault, t. VIII, p. 10.
2 Ah ! c'est chargé ici ! fit M. Pommerel en glissant un regard vers le domestique qui montait lentement sa valise par le grand escalier du hall, vaste salle au plafond surélevé d'un étage, où quatre pièces avaient fondu en une seule.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 122.
3 (…) un grand hall large et bas, tout à fait mélancolique où se morfondent sous un lustre de cristal à pendeloques des plantes vertes et des voyageurs.
Aragon, le Paysan de Paris, p. 84.
2 Hall, hall de gare : grande pièce, qui rappelle un hall (souvent péj.). → Échouer, cit. 3. Pièce d'habitation démesurément grande et peu accueillante. || Son salon est un vrai hall de gare.
3 (1973). Techn., astronaut. || Hall d'assemblage : bâtiment destiné à la préparation, à l'assemblage et à certaines vérifications de grands dispositifs (notamment, des différents étages d'un lanceur avant son transport sur l'aire de lancement).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hall — hall …   Dictionnaire des rimes

  • hall — W2S1 [ho:l US ho:l] n ▬▬▬▬▬▬▬ 1¦(entrance)¦ 2¦(corridor)¦ 3¦(public building)¦ 4¦(for students)¦ ▬▬▬▬▬▬▬ [: Old English; Origin: heall] 1.) ¦(ENTRANCE)¦ the area just inside the door of a house or other building, that leads to other rooms = ↑ …   Dictionary of contemporary English

  • Hall — bezeichnet: Nachhall in der Akustik Hall (Familienname), ein Familienname – dort auch zu Namensträgern Hall ist der Name folgender Orte: Schwäbisch Hall, früher Hall am Kocher, eine Kreisstadt in Baden Württemberg Bad Hall, eine Stadtgemeinde im… …   Deutsch Wikipedia

  • *hall — ● hall nom masculin (anglais hall, du francique halla, halle) Salle de grandes dimensions, haute de plafond, par où l on accède dans certains édifices publics, dans les gares, dans les hôtels, etc., ainsi que dans les demeures importantes des… …   Encyclopédie Universelle

  • hall — [ hɔl ] noun count *** 1. ) a long narrow passage inside a building with doors along it leading to rooms a ) the area inside the front door of a house or other building, that leads to other rooms: I wish you wouldn t leave your shoes in the hall …   Usage of the words and phrases in modern English

  • Hall [1] — Hall, 1) Stadt in Tirol, Bezirksh. Innsbruck, 552 m ü. M., am linken Ufer des von hier an schiffbaren Inn, an der Südbahnlinie Kufstein Innsbruck Ala und an der Dampfstraßenbahn Innsbruck H., Sitz eines Bezirksgerichts und eines Revierbergamts,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Hall — (h[add]l), n. [OE. halle, hal, AS. heal, heall; akin to D. hal, OS. & OHG. halla, G. halle, Icel. h[ o]ll, and prob. from a root meaning, to hide, conceal, cover. See {Hell}, {Helmet}.] 1. A building or room of considerable size and stateliness,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • HALL (A.) — HALL ADELAIDE (1904 1993) Le jazz ne fut qu’une flamboyante parenthèse dans sa vie. C’est pour avoir un jour de 1927 rencontré un magicien nommé Duke Ellington et enregistré avec lui deux titres qui comptent parmi les premiers coups d’éclat… …   Encyclopédie Universelle

  • hall — O.E. heall place covered by a roof, spacious roofed residence, temple, law court, from P.Gmc. *khallo to cover, hide (Cf. O.S., O.H.G. halla, Ger. halle, Du. hal, O.N. höll hall; O.E. hell, Goth. halja hell ), from PIE root *kel …   Etymology dictionary

  • hall — Voz inglesa que se emplea con frecuencia en español para designar la pieza o sala a la que se accede al entrar en una casa o un edificio. Se recomienda usar en su lugar los equivalentes españoles vestíbulo, entrada o recibidor (este último solo… …   Diccionario panhispánico de dudas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.